Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Twitter + Instagram

Je ne suis pas sur Facebook. 

Je suis que sur Twitter et Instagram.

Recherche

Gaëtan BAZIRE
255367 3845382366394 1781904245 n-

Élu de Louviers en charge des personnes en situation

de handicap, membre du C.C.A.S, du S.I.C.L.E,

du Conseil des aînés, du Conseil de la vie sociale, ...

 

Twitter :  

@GaetanBazire

@UnioncitoyenneL

Facebook : 

Union citoyenne de Louviers

Louviers Alternative

Instagram : 

bazireofficiel

 

 

10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 10:10

 Chaque semaine qui passe voit fleurir un livre de vengeance de la part des ex-responsables politiques mis à l’ écart pour écart de conduite.

Après Aquilino Morelle, Valérie Trierweiller ou Cécile Duflot, voici cette semaine Delphine Batho qui jette son brulot contre le porche de l’Elysée. C’est là qu’on découvre leur niveau réel : celui de la politique de caniveau.

  On aurait pu penser que leur mise au vert leur aurait servi à élever le débat politique: ce n’est vraiment pas le cas. Outre que leurs écrits n’intéresse que les commères la question est: à qui le tour la semaine prochaine. En clair quel sera le prochain qui crachera dans la soupe car de tous ceux qui ont été cités, pas un n’aurait eu sa fonction si François Hollande n’avait pas  gagné la présidentielle de 2012.

          Il est temps de mettre un terme à cette politique people. Pour cela GE recommande de s’inspirer de François Mitterrand qui demandait systématiquement à ses collaborateurs une lettre de démission non datée pour anticiper les désaccords éventuels avec sa politique.

GE propose que le Président  de la République (quel qu’il soit) fasse signer à tous ses collaborateurs une lettre dans laquelle ils s’engagent  a ne rien publier avant la fin de son mandat. Pour être dissuasif il faut assortir cet engagement d’une pénalité qui impliquerait un versement deux fois supérieur à la somme récoltée dans les medias.

 Les Ministres et les collaborateurs ont certes le droit de ne pas être d’accord avec le Président ou le Gouvernement et dans ce cas la moindre des choses c’est que eux, nommés par le fait du Prince et non élus, démissionnent de leur fonction. Dans toute entreprise les collaborateurs aident leur patron et ne travaillent pas contre lui.

Ceux qui pensent se grandir ou améliorer leur situation politique en s’opposant systématiquement se trompent. Tout le monde ne peut pas être Charles de Gaulle, hélas.

Repost 0
Published by Gaëtan BAZIRE - dans GE National
commenter cet article
7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 00:01

 

 

         

          Le rapport des membres français du GIEC sur le changement climatique commandé par le Gouvernement en 2010 semble avoir eu un certain écho auprès de la Ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, qui se dit prête à prendre des mesures pour lutter contre le réchauffement prévu par ces experts.

         

          Jusqu'à présent on a assisté a une certaine passiveté des politiques qui se contentaient de compter les points dans la querelle entre les experts climatologues, d’une part et les scientifiques financés par les lobbies industriels, de l’autre.

 

          Les conclusions de ces experts ont confirmé et amplifie les résultats précédents, à savoir: que la France subira une augmentation de température 1 à 2°C d’ici 2050 et une augmentation de 2,5 à 5°C d’ici à la fin du siècle. C’est un chiffre conséquent quand on sait que c’est l’ordre de grandeur qui sépare les températures de l’époque des grandes glaciations Quaternaire de celles notre époque.

 

          Il y aura donc pour la France, plus de journées de canicule l’été et moins de jours de froid en Hiver.

 

          Pour la Provence cela signifie plus de pluies jusqu’en 2025 suivies d’une période de sécheresse conduisant à un climat identique à celui de Andalousie actuellement.

 

          La mauvaise nouvelle c’est que nos sociétés modernes ne seront pas en mesure de migrer avec les climats et la bonne nouvelle c’est que la Ministre de l’Ecologie est prête pour engager la transition énergétique seule susceptible d’enrayer une partie de ce réchauffement planétaire.

 

          Ce que GE espère c’est que cette prise de conscience française sera suivie par d’autres pays notamment les plus pollueurs (USA, Chine, Inde, Brésil, etc.), sans quoi se sera un coup d’épée dans l’eau.

 

           Cependant le fait que le Gouvernement français ait pris au sérieux les experts français du GIEC est déjà une sorte de victoire pour l’écologie.

 

 

Michel Villeneuve

Vice-président

Génération Ecologie

06 16 58 81 73

Repost 0
Published by ge national - dans GE National
commenter cet article
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 15:29

Quelles que soient les crises militaires, politiques ou économiques, l’Union Européenne est aux abonnés absents. Ni en Afrique, ni au Proche-Orient, ni en Méditerrané et ni en Europe de l’Est, cette Union Européenne, considérée comme la troisième puissance mondiale, n’a été présente.

 

             A la suite de ses carences dans les Balkans, l’UE s’était doté d’un Président (Herman Van Rompuy) et d’un « Ministre » des Affaires étrangères (Catherine Ashton). Ni l’un ni l’autre ne sont apparus lors des crises de Syrie, de Lybie, du Mali, de Palestine, d’Ukraine ou d’Irak. Tous deux ont brillé par leur inefficacité. Doit-on les en blâmer ? Certes non car ils ont été justement choisis par les chefs d’Etat de l’Union Européenne pour ne pas leur faire de l’ombre. Ils constituent tous deux le plus petit commun dénominateur de l’Union Européenne. C’est pourquoi il ne fallait pas s’attendre à les voir prendre des positions personnelles ni a participer  une quelconque action. Aussi on peut se poser la question de savoir à quoi ces deux là peuvent il servir ?

 

            Il est parfaitement clair que seul un Président élu au suffrage universel par tous les européens aura la légitimité et le poids nécessaire pour entreprendre des actions au nom de l’Union Européenne. Il pourra alors s’appuyer sur une diplomatie et une armée européenne. C’est en tout cas ce que Génération Ecologie a toujours réclamé.

 

            Ce n’est pas normal que seules la France et le Grande Bretagne supportent avec les Etats Unis le poids militaire et financier des conflits mondiaux alors que d’autres pays comme l’Allemagne se contentent de faire fructifier leur économie en donnant des leçons de bonne gestion  à la France et à la Grande de Bretagne. Il est évidemment plus facile d’investir dans la recherche et la technologie quand on n’a pas à entretenir une armée et à défendre les autres nations contre le terrorisme international.

 

            Seule une solidarité et un engagement équitable de chacun des pays membres pourra donner sa juste place à l’Europe dans le concert des Nations.

Repost 0
Published by Gaëtan BAZIRE - dans GE National
commenter cet article
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 08:01

 

         

 

          Parmi toutes les attentes des électeurs vis-à-vis de l’Europe il en est une qui est essentielle : c’est l’attente écologique.

         

          En effet, à part l’Europe, rien n’est en mesure d’influer sur le destin  de la Planète et de l’Humanité.

         

          Parmi les quatre grands blocs, l’Europe est le seul qui ait une conscience écologique. Il ne faut pas compter sur les USA patrie du libéralisme débridé, ni sur la Chine qui se lance sur les pas de américains et risque de les dépasser en terme de croissance et de prédation économique, ni sur la Russie de Poutine nostalgique de l’Empire des Tsars. La planète et l’Humanité ne peuvent pas non plus compter sur les autres puissances comme l’Inde ou le Brésil qui sont au premier rang des pollueurs et de l’épuisement de ressources naturelles.

         

          Il n’y a donc plus que l’Europe pour redresser la barre. Or en Europe il y a le pouvoir de la Commission qui est noyautée par les grands lobbies industriels et financiers et un pouvoir législatif, le Parlement, encore aux sous l’influence des lobbies mais qui peut s’en dégager grâce aux élections directes (ce qui n’existe pas pour la Commission Européenne). Le Parlement est le seul organe à pouvoir limiter et réorienter la Commission et la politique européenne.

         

          Le destin du Monde est donc entre les mains des électeurs européens qui vont élire leur Parlement dimanche prochain.  C’est pourquoi il ne faut pas gâcher ce vote en essayant d’envoyer un message aux dirigeants européens, sourd par nature, mais au contraire, en envoyant des députés écologistes ou associés à des partis écologistes.

 

                        Dimanche pensez à la Planète, à la vie et à votre survie.

Repost 0
Published by ge national - dans GE National
commenter cet article
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 13:37

Ceux qui ont cru que les « affaires » auraient des conséquences sur le vote des électeurs, se sont lourdement trompés.

         

          Les dernières élections municipales sont là pour le leur rappeler. En effet, presque tous les élus mis en examen par la justice ont été réélus brillamment. C’est donc que les électeurs distinguent bien les affaires de justice des affaires politiques même si les deux sont étroitement lies par la mise en cause des mêmes personnes.

         

          Les électeurs considèrent qu’ils ont à juger des réalisations des élus pendant leur mandat et non des malversations dont ses derniers ont pu se rendre coupable. Pour eux, c’est à la justice  et régler et à sanctionner les élus malhonnêtes et non aux électeurs.

 

          Les électeurs ont donc compris qu’ils n’avaient pas les éléments pour juger un justiciable et que les rumeurs ou les articles de journaux pouvaient les induire en erreur. Par contre, ils considèrent que c’est à la justice aidée de la police à faire son devoir en punissant les élus véreux.

         

          Apparemment l’honnêteté n’est pas la première vertu qu’un électeur demande à un homme politique, ce qui est fort dommage. La raison en est obscure et seul un « psy » averti pourrait y trouver une explication. Mais c’est un autre débat. Mais force est de constater que les hommes politiques taxés d’honnêteté ne font généralement pas « long feu » au pouvoir. Ni Jimmy Smith, ni Lionel Jospin n’ont été réélus.

 

          Donc, on ne peut compter que sur la Justice pour éviter les dérives des élus, c’est pourquoi Génération Ecologie demande que lui soit affecté plus de moyens d’investigation au lieu de l’empêcher de faire son travail en les lui diminuant.

         

          Quant à l’électeur il ne peut, tout à la fois, dénigrer le milieu politique et se laver les mains des malversations. La moindre des choses serait qu’un élu reconnu coupable par la justice et condamné par elle soit sanctionné par les électeurs. Mais çà aussi c’est, apparemment, un autre débat.

         

         

 

 

Michel Villeneuve

Vice-président de Génération Ecologie

06 16 58 81 73

Repost 0
Published by ge national - dans GE National
commenter cet article
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 10:36

Des glissements de terrain il y en toujours eu et il y en aura encore. Le glissement de terrain qui a frappé un village d’Afghanistan et fait probablement plus de 2000 victimes est le dernier d’une liste impressionnante, commencée en l’an 564.

         

          Les causes sont nombreuses mais c’est principalement l’érosion des sols par les précipitations qui en sont la cause principale.

         

          Ces glissements en masse de terrain devraient s’aggraver dans l’avenir pour deux raisons principales :

-les déforestations qui mettent à nue des pans de montagnes et favorisent leur érosion.

-les précipitations qui devraient être plus importantes et plus brutales à cause du réchauffement climatique.

-la sismicité qui aura plus d’emprise sur des sols déstabilisés.

         

          Les zones favorables à ces glissements de terrain sont évidemment les zones montagneuses à fort relief et à fortes précipitations et notamment l’Asie du Sud, les chaines américaines et les Alpes.

         

          Dans les Alpes des systèmes d’alerte ont été mis en place (notamment à la Clapière, au nord de Nice)  pour prévenir les populations mais cela n’empêchera pas des pans de montagne de s’effondrer.

 

          En Asie du Sud-Est, une partie du programme de recherche « Geodyssea » sur les risques naturels en Asie du Sud-Est (programme commun l’Europe / Asean) devait s’occuper de cette thématique. Malheureusement, les recherches dans ce domaine n’ont pas vu le jour dans le cadre de ce programme que j’avais initié en 1991. Les recherches sont donc restées dans des cadres nationaux, d’où des disparités importantes d’un pays à l’autre.

 

          Génération Ecologie demande que les recherches sur la « mitigation » (atténuation) des glissements de terrain soient développées notamment dans le Sud-Est de la France où ces risques devraient augmenter au fil des ans.

Repost 0
Published by ge national - dans GE National
commenter cet article
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 13:38

Après les annonces de Manuel VALLS, Premier Ministre, concernant les mesures d'économies envisagées dans le cadre du programme de stabilité gouvernemental quelques menus aménagements ont été apportés. Heureusement, car les plus démunis étaient, en l'état, les plus impactés !

Ainsi le gel de la revalorisation des retraites ne concernerait que les pensions inférieures à 1200 euros, le gel du point d'indice des fonctionnaires serait réexaminé chaque année, et le Plan pauvreté serait appliqué comme prévu. Mais n'est-ce pas un peu maigre ?

Les aides octroyées aux entreprises, sensées favoriser la croissance, ne doivent en aucun cas

servir à rémunérer grassement les actionnaires et dirigeants. Mais là, nous n'avons aucune garantie.

La seule chose dont nous sommes sûrs est que les temps vont à nouveau être difficiles pour une grande partie de nos concitoyens.

Le Pacte de responsabilité et de solidarité proposé par le Premier Ministre ne doit pas, sous prétexte de réduire les déficits publics, porter atteinte aux ménages les plus modestes tentant tant bien que mal de s'en sortir.

L'objectif de justice sociale doit rester intangible.

Pourquoi ne favorise t-on pas les énergies vertes fortement créatrices d'emploi ? Il faut accélérer la transition énergétique.

Les choix opérés ne sont pas forcément les plus pertinents, il est encore temps de recadrer le tir.

 

Repost 0
Published by ge national - dans GE National
commenter cet article
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 17:31

Le Parlement européen cède discrètement au lobby agro-chimique pour le retour de certains insecticides

 

 

Mais que fait le Parlement Européen ! Au grand dam de la filière apicole, il vient de voter un texte demandant la réhabilitation des insecticides néonicotinoïdes interdits en 2013 par la Commission Européenne. Heureusement ce texte n'a pas de valeur contraignante. Mais il montre à quel point la pression de l'agrochimie pèse au niveau européen.

 

  Comment les députés européens peuvent-ils aujourd'hui défendre l'utilisation de ces pesticides néonicotinoïdes (clothianidine, imidaclopride et thiaméthoxame) alors que l'Agence européenne de sécurité des aliments a révélé leurs effets néfastes et dévastateurs sur le vivant, et notamment les abeilles.

 

Après que l'Assemblée Nationale ait adopté en janvier 2014 le texte interdisant l'usage des produits phytosanitaires dans les jardins publics et privés aux échéances 2020 et 2022, l'Union Européenne revient sur des principes que nous pensions acquis. La vigilance est de mise.

 

Mesdames et Messieurs les députés européens, un peu de conscience ! A un mois des élections européennes, nous attendons vos engagements. Nous refusons que le vivant soit sacrifié au profit des intérêts financiers de l'agrochimie. Stop à l'éradication des abeilles, au déclin inexorable de la biodiversité, bref à la dévastation irréversible des écosystèmes.

 

La dangerosité des pesticides est avérée. Il est inconcevable de revenir sur cette interdiction. Les néonicotinoïdes ne doivent pas faire leur réapparition. Aidons plutôt l'agriculture européenne à trouver des solutions écologiques à la pérennité des cultures. Les choix politiques ne doivent pas être dictés par les intérêts de l'agrochimie !

 

Repost 0
Published by Gaëtan BAZIRE - dans GE National
commenter cet article
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 00:01

 

 

 

          Coup sur coup il y a eu deux éboulements mortels dans les Alpes du sud. C’est un phénomène assez rare mais dont la fréquence devrait augmenter dans les années à venir pour les raisons suivantes :

 

          -Le changement climatique entrainera plus de pluviométrie ce qui fragilisera les terrains essentiellement argileux et ardoisiers des Alpes du Sud.

          -Les zones dangereuses sont de plus en plus habitées et fréquentées.

          -Les Alpes du sud sont sous contrainte tectonique et même si la sismicité n’est pas partout enregistré par les sismomètres,  cela ne veut pas dire qu’il n y a pas de risques tectoniques.

         

          Par exemple le Var et le sol de Marseille sont des zones officiellement à faible sismicité. Pourtant les recherches récentes pour la 3eme édition de la carte géologique de Marseille-Aubagne ont montré que les alluvions récentes étaient déformées par des contraintes tectoniques qui devraient s’exprimer un jour sous forme de séismes.

 

          Comme il est illusoire de vouloir sécuriser tous les versants des Alpes, il vaut mieux faire de la prévention et interdisant de construire dans les zones instables.

 

          C’est la logique du bon sens qui n’est malheureusement pas toujours celle des responsables politiques ni celle  des entrepreneurs des travaux publics.

 

 

 

 

Michel VILLENEUVE,

Vice-président de Génération Ecologie,

 

Tel : 06 16 58 81 73

Repost 0
Published by Gaëtan BAZIRE - dans GE National
commenter cet article
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 19:57

Les Etats européens réunis en Conseil des Ministres avaient presque réussi à

imposer le principe d'interdiction de la culture d'un OGM, le maïs TC1507 du

semencier Pioneer. La majorité simple n'a malheureusement pas suffi.

Aujourd'hui douze Etats viennent de lancer un dernier appel à la Commission

Européenne pour qu'elle renonce à autoriser la mise en culture de ce nouvel

OGM.

Je soutiens bien évidemment cette démarche et en appelle à la

responsabilité des commissaires européens au regard du principe de

précaution.

 

L'innocuité des organismes génétiquement modifiés sur la santé

humaine n'a pas été prouvée.

Sous pression à la veille des élections européennes, la Commission

Européenne doit prendre une décision claire et nette, sans céder une fois

de plus au lobby pro-OGM. Les positions étatiques doivent davantage être

prises en compte.

 

Il est temps que l'Union européenne prenne une décision forte et définitive

d'interdiction des OGM sur son territoire. Heureusement, en France, un texte

visant à interdire la mise en culture de variétés de maïs génétiquement modifiés

sur le territoire national sera bientôt examiné par le Sénat et l'Assemblée

Nationale.

N'oublions pas qu'avec les OGM la biodiversité est menacée, que les dangers

des pesticides qui y sont liés sont sous-évalués. Le principe de précaution doit

toujours prévaloir. Le jeu de dupes doit cesser.

 

Yves PIETRASANTA

 

Président Génération Ecologie

 

Repost 0
Published by ge national - dans GE National
commenter cet article