Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Twitter + Instagram

Je ne suis pas sur Facebook. 

Je suis que sur Twitter et Instagram.

Recherche

Gaëtan BAZIRE
255367 3845382366394 1781904245 n-

Élu de Louviers en charge des personnes en situation

de handicap, membre du C.C.A.S, du S.I.C.L.E,

du Conseil des aînés, du Conseil de la vie sociale, ...

 

Twitter :  

@GaetanBazire

@UnioncitoyenneL

Facebook : 

Union citoyenne de Louviers

Louviers Alternative

Instagram : 

bazireofficiel

 

 

6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 10:36

 

 

 

L’écologie et le développement durable doivent être des préoccupations essentielles de tous les projets politiques municipaux pour les prochaines municipales en 2014.

Pourquoi ?

Parce qu’ils concernent la santé et plus largement la qualité de vie quotidienne des citoyens. C’est bien la mission principale des municipalités, quelle que soient leur taille: agir pour protéger et rendre meilleure la vie quotidienne des habitants.

 

Pour ce faire, nous devons avancer en évitant d’opposer les Français les uns aux autres. Ne montrons pas du doigt les agriculteurs, les automobilistes, les chasseurs, les entreprises comme des ennemis systématiques de l’environnement.

 

Choisissons d’avantage la recherche du compromis à défaut de chercher des boucs émissaires.

Préférons l’ouverture d’esprit, la compréhension, le respect de l’autre.

Le rôle des acteurs politiques en matière d’écologie est de savoir mettre en œuvre la conduite du changement par la pédagogie, la concertation, l’éducation, et l’esprit de responsabilité.

 

On est loin d’une politique écologique qui prend ses racines dans l’idéologie de la contestation et du sectarisme qui se nourrit bien souvent des conflits permanents.

 

L’écologie doit d’abord être déclinée au plus proche des Français, au plus proche des différentes situations géographiques et humaines.

Le progrès écologique se manifeste par l’amélioration de la qualité des lieux de vie (habitation, espace de loisirs, les déplacements, la santé publique, les conditions de travail etc.)

 

Les communes représentent l’échelon idéal en termes de proximité pour rendre l’écologie populaire et utile.

 

Nous devons agir au cœur des villes pour rendre meilleure la qualité de l’air intérieur et extérieur. L’éradication du diesel est une nécessité et l’esprit du dialogue est une méthode pour réussir cet objectif.

 

Dans la périphérie des villes, l’urbanisme et les transports publics et personnels sont les premiers enjeux environnementaux. Nous devons répondre aux problèmes des réhabilitations des friches industrielles et des sols pollués ainsi qu’à ceux de la proximité des habitations des usines industrielles à risque.

 

En milieu rural, la cohabitation harmonieuse des activités humaines et de l’environnement est au cœur du sujet. Entretien de l’espace, qualité des cours d’eau et des nappes, beauté du paysage, contraintes liées aux protections de la biodiversité, penser un développement harmonieux du tourisme rural…

 

Sur le littoral, l’enjeu environnemental est tout à la fois extrêmement fragile et soumis à des pressions urbanistiques et touristiques considérables. Il faut conduire des politiques publiques qui le préserve et le développe à la fois.

 

L’écologie est aussi une philosophie de vie qui consiste à penser que les hommes et les femmes ont le droit de vivre en bonne santé et en équilibre dans un environnement familial, social, culturel et naturel sauvegardé.

 

Au-delà des clivages politiques, nous sommes nombreux à vouloir promouvoir et faire émerger lors des prochaines élections municipales une écologie ouverte, sereine et proche des citoyens.

 

C’est bien  la démarche de Génération Écologie à Paris, enÎle-de-France et dans de nombreuses villes de province.

 

Nous sommes une génération d’écologistes à soutenir une écologie pragmatique, réaliste et non dogmatique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gaëtan BAZIRE - dans GE National
commenter cet article

commentaires