Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Twitter + Instagram

Je ne suis pas sur Facebook. 

Je suis que sur Twitter et Instagram.

Recherche

Gaëtan BAZIRE
255367 3845382366394 1781904245 n-

Élu de Louviers en charge des personnes en situation

de handicap, membre du C.C.A.S, du S.I.C.L.E,

du Conseil des aînés, du Conseil de la vie sociale, ...

 

Twitter :  

@GaetanBazire

@UnioncitoyenneL

Facebook : 

Union citoyenne de Louviers

Louviers Alternative

Instagram : 

bazireofficiel

 

 

2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 19:09

Voici les horaires pour un transport d'un train de déchets (type CASTOR) ce soir, ça passe par la Normandie :

2h52 Caen
3h03 Moult Argences
3h10-3h13 Mézidon
3h25 Lisieux Lécaude
3h35 Lisieux bifurcation Trouvilles
3h46 Lisieux Saint Paul
3h56 Bernay
3h57 Serquigny Lisieux Sortie
4h00 Serquigny raccordement Paris
4h07 Brionne
4h13 Glos-sur-Risle
4h30 Bourgtheroulde
4h39 Elbeuf/Saint-Aubin
4h40 Oissel bifurcation Tourville
4h51-4h54 Sotteville-lès-Rouen Triage Mixte
4h59 Sotteville-lès-Rouen bifurcation Darnétal
5h09 Morgny-la-Pommeraye
5h21 Montérolier
5h40 Serqueux
5h56 Formerie
6h00 Abancourt

 

Cette nuit un nouveau convoi de déchets nucléaires arrivera en gare de Sotteville les Rouen vers 4 h 50 du matin. Deux CASTOR doivent en effet acheminer des déchets belges de l’usine AREVA de la Hague vers le site de stockage de Belgoprocess à Dessel non loin de Mol.

Trois mois après le passage du convoi à destination de Gorleben et malgré une mobilisation sans précédent le trafic de déchets nucléaires se poursuit dans la plus grande opacité. Ni les cheminots, ni les populations riveraines ni même les élus des collectivités locales situées sur le parcours du convoi n’ont été avertis.

AREVA avec le soutien des pouvoirs publics continue sans vergogne à faire peser une menace inquiétante sur les équipements ferroviaires, les territoires traversés et l’environnement.

Plus encore que le risque imposé aux populations, le mouvement anti-nucléaire dénonce le refus catégorique des pouvoirs publics, d’AREVA et de la SNCF de toute évaluation indépendante de la radioactivité émise par ce genre de convoi1, de toute concertation pour mettre en oeuvre des moyens de sûreté efficaces et adaptés.

Manifestement l’Etat et les industriels de la filière nucléaire ne veulent absolument pas discuter de l’opportunité et des modalités de tels transports au combien dangereux. Ils préfèrent opposer aux militant(e)s écologistes soucieux de la protection de l’environnement et du respect des personnes la violence policière et des décisions de justice très sévères.

Le collectif STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs tient aujourd’hui à réitérer son soutien aux condamnés du GANVA et à tous ceux et celles qui agissent pour dénoncer les menaces que représente la filière nucléaire et dénonce avec la plus grande vigueur le trafic de déchets radioactifs, leur production et leur accumulation. 

Collectif du collectif ni à Penly ni ailleurs

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Génération Ecologie Normandie - dans GE Normandie
commenter cet article

commentaires