Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Twitter + Instagram

Je ne suis pas sur Facebook. 

Je suis que sur Twitter et Instagram.

Recherche

Gaëtan BAZIRE
255367 3845382366394 1781904245 n-

Élu de Louviers en charge des personnes en situation

de handicap, membre du C.C.A.S, du S.I.C.L.E,

du Conseil des aînés, du Conseil de la vie sociale, ...

 

Twitter :  

@GaetanBazire

@UnioncitoyenneL

Facebook : 

Union citoyenne de Louviers

Louviers Alternative

Instagram : 

bazireofficiel

 

 

25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 10:51

Anders Behring Breivik c’est son nom. On le sait désormais.

L’Avenir Jeune ne pouvait faire l’impasse sur cette tragédie survenue ce 22 juillet en plein cœur d’Oslo, et sur la désormais célèbre île Utoeya où se réunissaient le jeunes socialistes norvégiens du Parti travailliste. Nous nous sentons bien sûr ce jour tous norvégiens !


Anders Behring Breivik c’est son nom. Celui d’un autre jeune de 32 ans , «J’ai eu une éducation privilégiée avec des personnes responsables et intelligentes autour de moi» écrit il dans son manifeste , un jeune populiste , ex membre du parti d’extrême droite norvégien.


Anders Behring Breivik c’est son nom. Celui qui restera attaché au désordre mis en Norvège, pays du prix Nobel de la paix et de sa police qui avait l’habitude de s’y promener désormais.


Anders Behring Breivik c’est son nom. Et ce n’est pas un islamiste, mais un européen, norvégien empreint de théories néo fascistes consignées dans un manifeste de 1500 pages nommé « 2083: Un déclaration européenne d’indépendance”. Anders islamophobe, cette islamophobie qui l’a poussé à perpétuer ces crimes le 22 juillet 2011.


Anders Behring Breivik c’est son nom. Un nom qui marquera de manière symbolique la montée des extrêmes en Europe. La peur de l’autre, de l’étranger, et de l’islam en particulier. C’est cela que nous devons dénoncer avant que cette Europe devienne en partie le terreau de ces idées nauséabondes qui ont déjà causé tellement de tort à notre histoire.


Anders Behring Breivik c’est son nom. Un nom que nous ne devons surtout pas oublier comme pour se rappeler que la violence n’est jamais la solution, et que la xénophobie doit être combattue perpétuellement. Le racisme du quotidien, les petites phrases banales de nos représentants, les discours dangereux de nos élites, qui font le lit de ces extrémistes pour donner plus de puissance à leur fleuve électoral.


Anders Behring Breivik c’est son nom… Et j’espère que nous n’aurons plus de semblable… Avec le discours français ambiant je suis dubitatif mais comme toujours empli d’espoir d’un monde pacifiste et multiculturel !


Sébastien Gavignet, Vice-Président chargé de la communication, pour l’Avenir Jeune

Partager cet article

Repost 0
Published by L'Avenir Jeune - dans L'avenir Jeune
commenter cet article

commentaires