Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Twitter + Instagram

Je ne suis pas sur Facebook. 

Je suis que sur Twitter et Instagram.

Recherche

Gaëtan BAZIRE
255367 3845382366394 1781904245 n-

Élu de Louviers en charge des personnes en situation

de handicap, membre du C.C.A.S, du S.I.C.L.E,

du Conseil des aînés, du Conseil de la vie sociale, ...

 

Twitter :  

@GaetanBazire

@UnioncitoyenneL

Facebook : 

Union citoyenne de Louviers

Louviers Alternative

Instagram : 

bazireofficiel

 

 

15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 17:07

 

 

           

            Il y a quelques temps des esprits chagrins se sont élevés contre l’enseignement en anglais à l’université destine à attirer en France des étudiants étrangers.

         

          Ils ont certes raison sur le fond mais il s’agit d’un combat d’arrière garde. Toutes les tentatives pour imposer une langue internationale comme l’Esperanto ont échoues de même que tous les efforts pour relancer la francophonie.

           

            La langue française a disparu de pays ou les anciennes générations parlaient français alors que les nouvelles ont     appris l’anglais comme langue étrangère. Il suffit de regarder ce qui se passe en Espagne ou au Vietnam ou seuls les plus vieux parlent encore le français, pour s’en convaincre.

           

            Tout ce qu’on peut y faire c’est de chercher à qui incombe cette erreur historique. A la France d’abord et à ses dirigeants qui de Louis XV à Napoléon ont abandonné la moitié des territoires nord américains aux anglais et aux américains pour mieux faire la guerre en Europe.

 

            Ces guerres ont amené la dévastation mais pas l’utilisation de la langue de Molière comme langue européenne. Or il faut à l’Europe une langue commune, comme il lui faut une monnaie et une armée commune et on voit mal quelle peut être cette langue commune en dehors de celle de Shakespeare.

           

            Tout ce qu’on peut y faire c’est, comme dans la plupart des pays émergeants, d’enseigner l’anglais à nos étudiants afin de leur donner les moyens de se défendre au niveau international.  

           

            C’est aussi un moyen d’attirer des étudiants notamment asiatiques dans l’espoir qu’ils apprendront aussi le français par gout ou par nécessité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gaëtan BAZIRE - dans GE National
commenter cet article

commentaires