Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Twitter + Instagram

Je ne suis pas sur Facebook. 

Je suis que sur Twitter et Instagram.

Recherche

Gaëtan BAZIRE
255367 3845382366394 1781904245 n-

Élu de Louviers en charge des personnes en situation

de handicap, membre du C.C.A.S, du S.I.C.L.E,

du Conseil des aînés, du Conseil de la vie sociale, ...

 

Twitter :  

@GaetanBazire

@UnioncitoyenneL

Facebook : 

Union citoyenne de Louviers

Louviers Alternative

Instagram : 

bazireofficiel

 

 

21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 21:07

Communiqué de Presse :

 

L’Ecole des Douanes installée à Rouen depuis 1984 est appelée à fermer ses portes d’ici 2014 sur décision gouvernementale.

Interrogé par Laurent Fabius et Valérie Fourneyron, François Baroin, ministre du Budget s’est engagé à assurer le reclassement des agents de l’école des douanes de Rouen et à créer un nouveau service dédié à la gestion des ressources humaines de la douane. En effet, d’après le Ministre, « la création éventuelle sur la résidence de Rouen, d’un nouveau service dédié à la gestion des ressources humaines de la douane, telle qu’elle a été envisagée, devrait être de nature à accompagner cette opération et ferait plus que compenser la perte d’emplois liée au transfert de l’école ».

Cependant même si Valérie Fourneyron et Laurent Fabius semblent se contenter de cette réponse, la fermeture de l’Ecole des Douanes de Rouen pose problème.
En effet comment comprendre la fermeture de cette école à Rouen pourtant si proche de deux des plus grands ports français. Rappelons que le port de Rouen, cinquième port français est le premier européen pour le trafic  de céréales ou d’engrais et que son trafic total dépasse les 23 millions de tonnes. Parallèlement le port du Havre, deuxième port français, représente  plus de 63 % du trafic français de conteneurs et un trafic de plus de 80 millions de tonnes.

De même, la création d’un service de ressources humaines compensera peut être en terme d’emploi brut la suppression de l’Ecole des douanes, mais en aucun cas cette création ne remplacera les 2000 stagiaires qui viennent chaque année dans cette école et qui contribuent au commerce rouennais.

Dès lors la fermeture de l’école des douanes est à la fois illogique et néfaste, et les mesures compensatoires évoquées ne sont pas du tout à la mesure des dégâts que cette fermeture causerait à Rouen.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gaëtan Bazire et Nicolas Leseur - dans GE Normandie
commenter cet article

commentaires