Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Twitter + Instagram

Je ne suis pas sur Facebook. 

Je suis que sur Twitter et Instagram.

Recherche

Gaëtan BAZIRE
255367 3845382366394 1781904245 n-

Élu de Louviers en charge des personnes en situation

de handicap, membre du C.C.A.S, du S.I.C.L.E,

du Conseil des aînés, du Conseil de la vie sociale, ...

 

Twitter :  

@GaetanBazire

@UnioncitoyenneL

Facebook : 

Union citoyenne de Louviers

Louviers Alternative

Instagram : 

bazireofficiel

 

 

5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 13:37

Ceux qui ont cru que les « affaires » auraient des conséquences sur le vote des électeurs, se sont lourdement trompés.

         

          Les dernières élections municipales sont là pour le leur rappeler. En effet, presque tous les élus mis en examen par la justice ont été réélus brillamment. C’est donc que les électeurs distinguent bien les affaires de justice des affaires politiques même si les deux sont étroitement lies par la mise en cause des mêmes personnes.

         

          Les électeurs considèrent qu’ils ont à juger des réalisations des élus pendant leur mandat et non des malversations dont ses derniers ont pu se rendre coupable. Pour eux, c’est à la justice  et régler et à sanctionner les élus malhonnêtes et non aux électeurs.

 

          Les électeurs ont donc compris qu’ils n’avaient pas les éléments pour juger un justiciable et que les rumeurs ou les articles de journaux pouvaient les induire en erreur. Par contre, ils considèrent que c’est à la justice aidée de la police à faire son devoir en punissant les élus véreux.

         

          Apparemment l’honnêteté n’est pas la première vertu qu’un électeur demande à un homme politique, ce qui est fort dommage. La raison en est obscure et seul un « psy » averti pourrait y trouver une explication. Mais c’est un autre débat. Mais force est de constater que les hommes politiques taxés d’honnêteté ne font généralement pas « long feu » au pouvoir. Ni Jimmy Smith, ni Lionel Jospin n’ont été réélus.

 

          Donc, on ne peut compter que sur la Justice pour éviter les dérives des élus, c’est pourquoi Génération Ecologie demande que lui soit affecté plus de moyens d’investigation au lieu de l’empêcher de faire son travail en les lui diminuant.

         

          Quant à l’électeur il ne peut, tout à la fois, dénigrer le milieu politique et se laver les mains des malversations. La moindre des choses serait qu’un élu reconnu coupable par la justice et condamné par elle soit sanctionné par les électeurs. Mais çà aussi c’est, apparemment, un autre débat.

         

         

 

 

Michel Villeneuve

Vice-président de Génération Ecologie

06 16 58 81 73

Partager cet article

Repost 0
Published by ge national - dans GE National
commenter cet article

commentaires