Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Twitter + Instagram

Je ne suis pas sur Facebook. 

Je suis que sur Twitter et Instagram.

Recherche

Gaëtan BAZIRE
255367 3845382366394 1781904245 n-

Élu de Louviers en charge des personnes en situation

de handicap, membre du C.C.A.S, du S.I.C.L.E,

du Conseil des aînés, du Conseil de la vie sociale, ...

 

Twitter :  

@GaetanBazire

@UnioncitoyenneL

Facebook : 

Union citoyenne de Louviers

Louviers Alternative

Instagram : 

bazireofficiel

 

 

29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 00:01

Les perspectives de hausse de l’électricité relancent la mobilisation des associations anti-éoliennes. Elles se tournent dès maintenant vers Jean-Louis Borloo, ministre de l’écologie et premier ministrable en puissance…

 

 Les tarifs d'électricité -ainsi que vient de le confirmer le ministre du budget François Baroin-  vont à nouveau subir une hausse massive  résultant des coûts vertigineux du programme des énergies renouvelables du Grenelle de l'Environnement piloté par Jean-Louis Borloo.

Le gouvernement a en effet  accepté un amendement au projet de loi de Finances permettant de relever la taxe de "contribution au service public de l'électricité" (CSPE).  Cette taxe destinée à promouvoir les énergies éolienne et solaire pourrait passer de 4,50 à 7,50 euros par MWh, dès janvier si le gouvernement ne s'y oppose pas expressément par un arrêté avant le 31 décembre.

Si cette mesure  est confirmée, les tarifs de l'électricité des particuliers  qui ont déjà subi  une première augmentation de 3,4% le 15 août 2010 (*) vont donc à nouveau augmenter de 3 à 4%.

Ce n'est qu'un début et  le prix de l'électricité va exploser  avec des hausses bien supérieures à 20%, notamment dues au prix de l'éolien off-shore qui sera encore plus élevé que prévu.

Au nom des 725 associations de la Fédération Environnement durable (FED, je demande solennellement un moratoire immédiat à Jean-Louis Borloo  et un audit économique et fiscal concernant  la filière éolienne.

La grande industrie de base de l'électricité en France est en danger de mort. Elle court à l'abîme si le gouvernement continue à mener cette politique désastreuse de désinformation sur les énergies renouvelables à laisser l'ADEME proférer des mensonges officiels qui aveuglent les citoyens et les  élus.

Les lois de la physique et de l'économie sont incontournables. Les conséquences économiques de la construction des  12.000 à 15.0000 éoliennes sur le  territoire français et le long des rivages vont être catastrophiques. Des avantages invraisemblables sont concédés aux producteurs et aux spéculateurs d'électricité éolienne : tarifs de rachat anormalement élevés et niches fiscales indues, tout cela relayé par des circuits financiers opaques,  qui, dans d'autres pays européens comme l'Italie, ont pris un caractère maffieux.

 

http://www.lexpansion.com/(*)  Consommation des français  : 500 TéraWh - prix du kWh :  0,11 euros. 3,4% de hausse correspond   à une ponction supplémentaire de plus  de 1,9  milliards d'euros par an  pour les  consommateurs français

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gaëtan Bazire et Nicolas Leseur - dans GE National
commenter cet article

commentaires