Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Twitter + Instagram

Je ne suis pas sur Facebook. 

Je suis que sur Twitter et Instagram.

Recherche

Gaëtan BAZIRE
255367 3845382366394 1781904245 n-

Élu de Louviers en charge des personnes en situation

de handicap, membre du C.C.A.S, du S.I.C.L.E,

du Conseil des aînés, du Conseil de la vie sociale, ...

 

Twitter :  

@GaetanBazire

@UnioncitoyenneL

Facebook : 

Union citoyenne de Louviers

Louviers Alternative

Instagram : 

bazireofficiel

 

 

18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 00:32

Voici nos propositions relatives aux étudiants handicapés, n'hésitez pas à les intégrer dans vos propositions ou réflexions.

 

Intégration des Etudiants handicapés,
Pour une normalisation de leur scolarité dans le supérieur


La loi de 2005 sur l’intégration des personnes handicapées a fixé de nouvelles obligations aux établissements de l’enseignement supérieur : aides, accompagnements, cellules handicap et référents handicap sont dorénavant des obligations législatives. Ces mesures ont étaient théoriquement renforcées par la signature de la Charte Université/Handicap entre la Conférence des Président(e)s d’Universités, et le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Ladite charte se donnant pour but « d’améliorer la cohérence et la lisibilité du dispositif d’accueil des étudiants d’encourager l’implication des responsables politiques universitaires dans le dispositif d’accueil des étudiants handicapés, en particulier par la circulation de l’information, la création de services dédiés »

 

Malheureusement, aujourd’hui, la réalité est tout autre, et ce malgré les efforts des personnels des cellules handicap. Les handicaps sont à séparer en deux catégories distinctes. Les handicapés permanents, souffrant de handicap non temporaire, et les handicaps temporaires. 

Les étudiants souffrant d’une forme permanente de handicap sont globalement mieux pris en charge que leurs homologues. Cependant, le coût humain de cette prise en charge est bien trop souvent la mise à l’écart du reste des étudiants pour des cours vidéo ou l’obligation de prendre un autre chemin pour se rendre sur les lieux où sont dispensés les enseignements En effet, la majorité des camus français ne sont pas Toute la difficulté d’une bonne intégration des étudiants handicapés réside à trouver un équilibre entre une scolarité dans le supérieur adaptée, mais sans les marginaliser.

C’est pourquoi :

 

Nous appelons donc les politiques universitaires et les politiques de tout bord à prendre leurs responsabilités et à faire dans un premier temps respecter les mesures actuellement en vigueur.

 

Nous demandons également que le soutien offert aux étudiants se fonde sur l’identification des facteurs pouvant contribuer à leur succès et, au besoin que soient pris les mesures qui permettraient de surmonter les obstacles universitaires, administratifs et physiques qui pourraient nuire à leur réussite. 

 

Nous demandons aussi une meilleure prise en charge des handicaps temporaires, avec la création de postes titulaires afin de prendre en charge au cas par cas ces handicaps.

     

Nous demandons une mise en conformité ou rénovation des locaux campus universitaires et extra universitaires. (Rampe d’accès, ascenseur…)

 

Nous demandons que les établissements publics d’enseignements supérieurs proposent à tous leurs étudiants la possibilité d’accès aux logiciels adaptés aux étudiants souffrant de déficience afin de ne pas les stigmatiser.

Partager cet article

Repost 0
Published by L'Avenir Jeune - dans L'avenir Jeune
commenter cet article

commentaires