Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Twitter + Instagram

Je ne suis pas sur Facebook. 

Je suis que sur Twitter et Instagram.

Recherche

Gaëtan BAZIRE
255367 3845382366394 1781904245 n-

Élu de Louviers en charge des personnes en situation

de handicap, membre du C.C.A.S, du S.I.C.L.E,

du Conseil des aînés, du Conseil de la vie sociale, ...

 

Twitter :  

@GaetanBazire

@UnioncitoyenneL

Facebook : 

Union citoyenne de Louviers

Louviers Alternative

Instagram : 

bazireofficiel

 

 

2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 00:02

Non cumul des mandats dans le temps, pour un véritable renouvellement politique !

Les dernières élections, tant les élections régionales que les élections européennes, ont en commun une constante importante : l'abstention. Signe d'un désintérêt manifeste du citoyen pour la politique, le divorce est aujourd'hui consommé entre le politique et le citoyen. Crise démocratique, crise morale ou crise de confiance ? En réalité, les 3 à la fois.

 

La défiance des citoyens à l'égard des politiques n'a jamais été aussi importante. J'en veux pour preuve les avertissements très sérieux adressés par le citoyen aux politiques. Ces derniers sont aujourd'hui confrontés à un véritable dilemme : prendre le pari du changement, ou alors ne dire changer, au risque de voir le fossé entre politiques et citoyens se creuser un peu plus.

 

Assurément, réduire la distance entre les élus et la population constitue non seulement une priorité, mais au delà un gage nécessaire de survie pour notre démocratie.

 

Au premier rang de ces changements, qui doivent au plus vite être amorcés, figure un changement majeur de notre vie politique : le non cumul des mandats.

 

Le PS s'est ainsi engagé dans un processus qui vise sérieusement à limiter le cumul des mandats. Dans les faits, le texte adopté le 3 juillet 2010 par la Convention Nationale du PS prévoit le non cumul d'un mandat de parlementaire avec un exécutif local. En outre, « le nombre de présidences d’exécutif successifs est limité à trois ». Le non cumul des mandats dans le temps ? En voilà une question aujourd'hui peu abordée !

 

Si les mesures adoptées par cette Convention nationale constituent effectivement un progrès démocratique, il reste cependant un aspect à traiter et à régler avant les désignation de nos candidats aux législatives de 2012 : le cumul des mandats dans le temps.

 

Et cela pour une raison simple : le cumul des mandats dans le temps asphyxie littéralement la République, et entraine ce qu'il est convenu d'appeler le « cadenassage des postes ». Certains élus restant en poste pendant plusieurs décennies, verrouillant ainsi l'accès à ces mêmes postes.

 

Le cumul des mandats dans le temps est une question qui se doit d'être résolue au plus vite, car comme chacun le sait, avec le temps, la capacité d'imagination de l'élu s'érode. Il apparaît donc ainsi nécessaire qu'il laisse sa place à un autre, pour apporter davantage d'oxygène. Mais que dire ensuite, d'un autre effet tout aussi inacceptable du cumul des mandats dans le temps, à savoir l'impossibilité pour de nouveaux talents d'émerger sur la scène politique. Là encore est en jeu la confiance du citoyen envers le politique.

 

Limiter le cumul des mandats dans le temps permettrait évidemment à une nouvelle génération d'accéder à des responsabilités électives, de devenir à son tour élu, et d'apporter un nouveau souffle à la démocratie. Une nouvelle génération d'hommes et de femmes est aujourd'hui prête à assumer des responsabilités politiques, mais elle se trouve confrontée à la présence prolongée de certains élus sur certains territoires, créant ainsi une situation qualifiée par certains experts de « baronnie ».

 

 Le cumul des mandats dans le temps est une situation bien évidemment intolérable, car en définitive, les fonctions électives ne sont pas la propriété de leur titulaire d'un moment. L'idéal serait de limiter à deux le nombre de mandats parlementaires successifs. La démocratie en sortirait assurément grandie, et l'intérêt du citoyen pour la politique serait certainement beaucoup plus important.

 

Adrien RAMELET.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gaëtan Bazire - dans L'avenir Jeune
commenter cet article

commentaires