Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Twitter + Instagram

Je ne suis pas sur Facebook. 

Je suis que sur Twitter et Instagram.

Recherche

Gaëtan BAZIRE
255367 3845382366394 1781904245 n-

Élu de Louviers en charge des personnes en situation

de handicap, membre du C.C.A.S, du S.I.C.L.E,

du Conseil des aînés, du Conseil de la vie sociale, ...

 

Twitter :  

@GaetanBazire

@UnioncitoyenneL

Facebook : 

Union citoyenne de Louviers

Louviers Alternative

Instagram : 

bazireofficiel

 

 

5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 19:06

Sénateur UMP de Seine-Maritime, Charles Revet a interpellé ce jeudi Dominique Bussereau, secrétaire d'Etat chargé des transports, au sujet de la sûreté des futurs EPR :

"Lundi, les autorités de sûreté nucléaire britannique, française et finlandaise ont émis des réserves sur les systèmes de sûreté des réacteurs nucléaires EPR, et ont demandé que leur conception initiale soit améliorée. Je suis d'autant plus sensible à ce sujet que le département de Seine-Maritime compte deux centrales nucléaires, Paluel et Penly, et que le Président de la République a annoncé la construction d'un EPR à Penly, débutant en 2012 pour une mise en service en 2017. Comme la majorité des élus de Seine-Maritime, je suis favorable au développement de l'EPR, mais je suis aussi conscient du risque humain d'une telle entreprise, principal enjeu du débat nucléaire. Le contrôle par deux autorités garantit la transparence des processus, mais la trop grande interconnexion des deux systèmes de contrôle, censés être indépendants, est critiquée. Monsieur le ministre, pouvez-vous nous donner plus de précisions sur les tenants et aboutissants de la controverse sur l'EPR afin de répondre aux interrogations légitimes ?"

Le secrétaire d'État chargé des transports a fait cette réponse à l'élu haut-normand :

" Il est normal que des éclaircissements techniques soient demandés aux industriels et l'autorité joue en cela le rôle que lui a confié le législateur. Les observations concernent le contrôle-commande. Nous avons reçu l'assurance que EDF et Areva s'étaient engagées à fournir toutes les réponses nécessaires et qu'aucun retard ne serait à déplorer dans l'achèvement des ouvrages. J'ajoute que les fondamentaux ne sont pas en cause. Nous devons songer à la sûreté mais aussi à la performance. Or nous disposons d'un bon outil de production électrique, au service des industries comme des particuliers." (source Paris-Normandie)

Partager cet article

Repost 0
Published by Gaëtan Bazire et Olivier Pétré - dans GE Normandie
commenter cet article

commentaires