Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Twitter + Instagram

Je ne suis pas sur Facebook. 

Je suis que sur Twitter et Instagram.

Recherche

Gaëtan BAZIRE
255367 3845382366394 1781904245 n-

Élu de Louviers en charge des personnes en situation

de handicap, membre du C.C.A.S, du S.I.C.L.E,

du Conseil des aînés, du Conseil de la vie sociale, ...

 

Twitter :  

@GaetanBazire

@UnioncitoyenneL

Facebook : 

Union citoyenne de Louviers

Louviers Alternative

Instagram : 

bazireofficiel

 

 

6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 10:46

affiches_aimer_simplement.jpgLa Saint-Valentin devrait donner l'occasion de célébrer l'amour sous toutes ses formes. Pourtant l'amour entre personnes de même sexe est trop souvent ignoré, moqué ou encore stigmatisé. Chaque jour de jeunes lesbiennes, gay, bi ou trans (LGBT) sont confronté-e-s au mépris de la société qui ne reconnaît pas à leur amour la même valeur qu'aux autres.

Alors que la période de découverte de sa différence est souvent difficile à vivre, ce rejet n'est pas sans conséquences, et crée un sentiment de mal-être, un manque d’estime de soi qui peut favoriser des conduites à risque, dans un contexte où le SIDA, les IST ou les tentatives de suicides chez les jeunes LGBT sont de vrais problèmes de santé publique.


« Qu’on soit lesbienne, gay, bi, trans, hétéro… on est toujours différent-e quand on aime »


Le baiser de l'Hôtel de Ville, célèbre photographie de Robert Doisneau, est un puissant symbole de la relation de couple. Mais elle peut être ressentie comme très normative : difficile pour beaucoup de se reconnaître dans ce couple hétéro, blanc, bon-chic-bon-genre… l'archétype du couple « normal ».


Si les amoureux de l'Hôtel de Ville sont parfaitement légitimes, ils ne sont pas pour autant plus « normaux » que d'autres. À l’occasion de la Saint-Valentin, des organisations de jeunesse, étudiantes et LGBT revisitent ce chef-d’oeuvre de Doisneau, et se mobilisent pour réaffirmer que quelque forme que prenne l’amour, il s’agit toujours bien d’aimer… simplement.

Des campagnes consacrées à la Saint-Valentin, proposant ainsi un modèle positif de construction identitaire, ont été portées depuis plusieurs années par mOules-frItes (fédération nationale des associations de jeunes et d’étudiants LGBT) et le CAÉLIF (Collectif des Associations Étudiantes LGBT d’Ile-de-France). Ils sont rejoints cette année par le MAG, la Mutuelle des Étudiants et le réseau national des associations étudiantes Animafac.

Grâce à cette large coopération, 8.000 affiches et 10.000 flyers pourront être diffusés pendant la semaine de la Saint-Valentin, principalement dans les universités, grandes écoles, ainsi que plusieurs lycées de la région parisienne.

 
Site web de la campagne -
www.aimer-simplement.org

Partager cet article

Repost 0
Published by Florence Breton - dans GE National
commenter cet article

commentaires