Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Twitter + Instagram

Je ne suis pas sur Facebook. 

Je suis que sur Twitter et Instagram.

Recherche

Gaëtan BAZIRE
255367 3845382366394 1781904245 n-

Élu de Louviers en charge des personnes en situation

de handicap, membre du C.C.A.S, du S.I.C.L.E,

du Conseil des aînés, du Conseil de la vie sociale, ...

 

Twitter :  

@GaetanBazire

@UnioncitoyenneL

Facebook : 

Union citoyenne de Louviers

Louviers Alternative

Instagram : 

bazireofficiel

 

 

16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 11:31

Adoption de la réforme du marché de l'électricité NOMELe projet de loi NOME, acronyme pour Nouvelle organisation du marché de l'électricité a été adopté dans l'hémicycle de l'assemblée nationale en première lecture, mardi, par 294 voix contre 212.

Ce projet de loi va permettre aux fournisseurs d'énergie alternatifs tels que GDF Suez, Poweo ou encore Direct Energie d'obtenir de la part d'EDF une partie de sa production nucléaire à prix coûtant conformément aux engagements européens pris par la France dans le cadre de la libéralisation du marché de l'électricité.[BRK1]

D'autre part, la loi protègera davantage les tarifs réglementés à destination des ménages et des petites entreprises. Concernant les moyennes et les grandes entreprises, le projet de loi prévoit la suppression des tarifs réglementés à partir du 31 décembre 2015. Par ailleurs, la fixation des prix sera pris en charge à partir de 2015, par la Commission de régulation de l'énergie (CRE), et non plus par le gouvernement.

En contrepartie de ces changements à venir, la facture des particuliers risque bien d'augmenter.

 

En effet, selon la Commission de régulation de l'énergie (CRE), les particuliers pourraient subir une hausse de leur facture de 11,4 %, puis de 3,5 % par an, entre 2011 et 2025, si le prix du MWh était fixé à 42 euros.

D'un autre côté, les concurrents d'EDF entendent bien profiter des coûts de production relativement bas de l'électronucléaire, dont l'entreprise publique était jusqu'à présent la seule bénéficiaire. Cela devrait donc se traduire théoriquement par une baisse du prix de l'électricité (par rapport aux tarifs réglementés) car l'objectif initial n'est il pas de faire jouer la concurrence ?

L'enjeu est donc la fixation du prix du MWh. Si le prix est trop élevé, cela viderait la loi de sa substance. S’il est trop bas, cela empêcherait EDF de réaliser les investissements nécessaires à la rénovation et à l'entretien de son parc nucléaire.[BRK2] ©Enerzine.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Génération Ecologie Normandie - dans GE National
commenter cet article

commentaires