Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Twitter + Instagram

Je ne suis pas sur Facebook. 

Je suis que sur Twitter et Instagram.

Recherche

Gaëtan BAZIRE
255367 3845382366394 1781904245 n-

Élu de Louviers en charge des personnes en situation

de handicap, membre du C.C.A.S, du S.I.C.L.E,

du Conseil des aînés, du Conseil de la vie sociale, ...

 

Twitter :  

@GaetanBazire

@UnioncitoyenneL

Facebook : 

Union citoyenne de Louviers

Louviers Alternative

Instagram : 

bazireofficiel

 

 

2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 00:01

« S’alimenter autrement grâce aux producteurs locaux »

Samedi 5 septembre 2009 - CFTA Coqueréaumont - St Georges sur Fontaine

  

Les consommateurs sont de plus en plus attentifs à mesurer les liens de cause à effet entre leur mode de consommation et les modes de production. Il s’agit là d’une évolution des mentalités, une prise de conscience des conséquences environnementales et sociales de ses activités et de son mode de vie. Le succès des produits «équitables», «éthiques» ou issus de l'agriculture biologique en témoigne.

La réussite des Bons Repas de l’Agriculture Durable et l’allongement des listes d’attente des AMAP (Associations pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne) sont également des signes forts prouvant l’engouement provoqué par ce type d’initiatives. Puisque dans le même temps le nombre d’agriculteurs à qui l’on donne la possibilité de s’installer et de pratiquer ce type d’agriculture diminue, il est logique que l’on débouche au décalage actuel entre la demande des consommateurs et le monde agricole. Ce décalage concerne tant les produits (légumes, fruits, fromages, viandes...) que leur qualité (façon dont ils sont produits).

Ainsi, dans ce secteur, les agriculteurs ne connaissent pas de crise, puisque la demande est largement plus importante que l’offre. Il faudrait maintenant que le secteur agricole prenne toute la mesure du problème et tente d’y répondre afin de satisfaire aux aspirations légitimes de la société en terme de santé, d’environnement, d’économie d’énergies, de lien social ou de subventions apportées à l’agriculture.

 

Automatiquement, l'évolution de nos rapports à l'alimentation questionne également nos schémas d'aménagement du territoire et d'urbanisme : les élus locaux sont donc également au coeur des tensions sur les modes de vie des populations provoqués par ces évolutions économiques.

 

A tous les niveaux (citoyens, producteurs, élus) il est possible de devenir un acteur pour favoriser  des alternatives concrètes à mettre en oeuvre rapidement.

 

Cette journée de rencontre entre les différents acteurs du territoire permettra d'examiner les solutions concrètes pour favoriser :

·         une agriculture durable respectueuse de la biodiversité ;

·         une distribution structurant les territoires.

 

Ces rencontres se concentrent sur les questions de mises en oeuvre possibles en confrontant des expériences, en réfléchissant sur les moyen et long termes, en proposant des méthodes de travail et de médiation.

 

Les participants pourront prendre conscience que c’est par ce type d’actions locales que l’on peut agir sur des enjeux planétaires comme la souveraineté alimentaire, le réchauffement climatique et le maintien de la biodiversité.

 

Cette journée se déroulera le samedi 5 septembre à Saint Georges sur Fontaine (76).

Partager cet article

Repost 0
Published by Martine Picart - dans GE Normandie
commenter cet article

commentaires