Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Twitter + Instagram

Je ne suis pas sur Facebook. 

Je suis que sur Twitter et Instagram.

Recherche

Gaëtan BAZIRE
255367 3845382366394 1781904245 n-

Élu de Louviers en charge des personnes en situation

de handicap, membre du C.C.A.S, du S.I.C.L.E,

du Conseil des aînés, du Conseil de la vie sociale, ...

 

Twitter :  

@GaetanBazire

@UnioncitoyenneL

Facebook : 

Union citoyenne de Louviers

Louviers Alternative

Instagram : 

bazireofficiel

 

 

1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 17:49

Le réseau Sortir du nucléaire a exigé mardi que soit annoncée la date des opérations de récupération d'une barre de combustible décrochée de sa structure le 9 août à la centrale de Gravelines (Nord), pour permettre aux riverains qui le souhaiteraient de s'éloigner de la centrale.

Le réseau demande que soient rendus publics "le jour et l'heure de la tentative d'EDF de récupérer cette barre de combustible (...) afin que les riverains, en particulier ceux des agglomérations de Dunkerque et de Calais, puissent décider s'ils veulent rester ou non à proximité de la centrale". "On ne demande pas l'évacuation, on demande la transparence et l'information", a précisé à l'AFP Stéphane Lhomme, porte-parole du réseau.

Une injonction à laquelle EDF a refusé de répondre. "Les opérations auront lieu cette semaine", a simplement indiqué une porte-parole de la centrale de Gravelines. "Nous avons fait ce qu'il fallait en terme d'information à la population", a-t-elle ajouté. L'incident, "sans conséquences pour l'environnement et la sûreté", selon EDF, s'est produit dans la nuit du 8 au 9 août lors des opérations de déchargement du combustible du réacteur numéro 1 de la centrale.

Un assemblage combustible est resté accroché aux structures internes supérieures au cours de ces manœuvres alors interrompues, avant l'évacuation du bâtiment réacteur et son isolement, conformément aux règles d'exploitation du réacteur, selon l'ASN. Celle-ci a annoncé mardi dans un communiqué avoir donné son accord pour "la réalisation des opérations de sécurisation, de déblocage et de transfert de l'élément combustible".

"Il s'agit d'installer un système qui se resserre autour de la barre pour la bloquer et la récupérer. C'est du bricolage", a estimé Stéphane Lhomme. Située en bord de mer entre Calais et Dunkerque, la centrale de Gravelines, qui emploie 1.600 personnes, possède 6 réacteurs qui ont produit 37,6 Térawattheures en 2008. Elle peut alimenter en électricité toute la région Nord/Pas-de-Calais. (Source AFP)

Partager cet article

Repost 0
Published by Florence Breton et Evelyne Toilliez-Bernard - dans GE National
commenter cet article

commentaires