Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Twitter + Instagram

Je ne suis pas sur Facebook. 

Je suis que sur Twitter et Instagram.

Recherche

Gaëtan BAZIRE
255367 3845382366394 1781904245 n-

Élu de Louviers en charge des personnes en situation

de handicap, membre du C.C.A.S, du S.I.C.L.E,

du Conseil des aînés, du Conseil de la vie sociale, ...

 

Twitter :  

@GaetanBazire

@UnioncitoyenneL

Facebook : 

Union citoyenne de Louviers

Louviers Alternative

Instagram : 

bazireofficiel

 

 

5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 18:34

COMMUNIQUE DE PRESSE 

           

Alors que certains se réjouissent de l’autorisation du Premier Ministre de lancer la concertation sur l‘avenir du futur parc des Calanques, en tant que scientifique je ne me réjouis qu’a moitié car il s’agit en fait de lancer la concertation sur un demi parc. C’est pour cette raison que j’ai démissionné, il y a quelques  mois, du conseil scientifique du GIP des Calanques dont j’avais été l’un des membres fondateurs, en 2001.

 

En effet, la cohérence scientifique voudrait que le massif des Calanques proprement dit (Marseilleveyre, Carpiagne et la Gardiole) soit associé au massif d’Allauch Garlaban (autrement dit les collines de Pagnol) qui est son frère jumeau. Or ce dernier est d’ores et déjà exclu des limites du parc au profit du « Grand Caunet » qui jouxte le Var.

Certes, la création d’un parc même très limité est une bonne chose pour les usagers et pour le gouvernement actuel en manque de réalisation écologique après l’échec du « Grenelle de l’environnement », mais ce n’est qu’une « demi victoire » puisqu’on ne va plus discuter, d’ores et déjà, que d’un « demi parc ».

 

Comme la concertation prévoit que les limites du projet actuel ne pourront pas être augmentées mais qu’elles pourront être réduites, il ne faudrait pas qu’en fin de compte, on se retrouve avec un quart de parc. Ce qui ne serait plus qu’un quart de satisfaction.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gaëtan Bazire - dans GE National
commenter cet article

commentaires