Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Twitter + Instagram

Je ne suis pas sur Facebook. 

Je suis que sur Twitter et Instagram.

Recherche

Gaëtan BAZIRE
255367 3845382366394 1781904245 n-

Élu de Louviers en charge des personnes en situation

de handicap, membre du C.C.A.S, du S.I.C.L.E,

du Conseil des aînés, du Conseil de la vie sociale, ...

 

Twitter :  

@GaetanBazire

@UnioncitoyenneL

Facebook : 

Union citoyenne de Louviers

Louviers Alternative

Instagram : 

bazireofficiel

 

 

22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 12:36

Aujourd’hui, 1,5 milliard de personnes n’ont pas accès à l’eau potable et 2,6 milliards de personnes n’ont pas accès à l’assainissement. Près de 34 000 personnes meurent chaque jour du manque d’eau potable et la pollution des fleuves et des nappes phréatiques ne cesse de s’aggraver dans le monde. En 2025, plus d’un tiers de l’humanité n’aura pas accès à l’eau potable et de nombreux conflits risquent d’éclater pour la maitrise de l’eau.


Les ressources hydrauliques, inégalement réparties sur le territoire, sont surexploitées et polluées par l‘homme. De ce fait, les ressources s’appauvrissent alors que la pression démographique se fait de plus en plus forte. De plus, des populations entières sont privées d’eau potable, faute d’infrastructures nécessaires pour la traiter et la distribuer à des coûts abordables. 

 

La question de l’eau est donc un enjeu aussi bien environnemental et scientifique, que social et économique. Remédier à ce problème est une question de volonté politique.

 

Sur cette question, il apparaît clairement que notre système de gouvernance mondial n’est pas adapté à nos besoins et doit être redéfini à travers le prisme du développement durable.

 

Dans cette optique Génération Ecologie a appelé, à plusieurs reprises, à la création d’un organisme international chargé de la gestion des biens communs de l’humanité tels que l’eau ou les sources d’énergie et a mis en garde contre les conflits géopolitiques potentiels qui risquent d’apparaître si nous ne nous organisons pas volontairement pour gérer démocratiquement notre environnement.

 

A cet égard, les tentatives de repli sont illusoires. Nous habitons tous la même maison qu’il nous faut gérer au mieux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Yoann Gontier - dans GE National
commenter cet article

commentaires