Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Twitter + Instagram

Je ne suis pas sur Facebook. 

Je suis que sur Twitter et Instagram.

Recherche

Gaëtan BAZIRE
255367 3845382366394 1781904245 n-

Élu de Louviers en charge des personnes en situation

de handicap, membre du C.C.A.S, du S.I.C.L.E,

du Conseil des aînés, du Conseil de la vie sociale, ...

 

Twitter :  

@GaetanBazire

@UnioncitoyenneL

Facebook : 

Union citoyenne de Louviers

Louviers Alternative

Instagram : 

bazireofficiel

 

 

9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 00:53

"Sauvez-moi !"

Tel est le slogan de la nouvelle campagne de libération de Guilad Shalit, captif depuis près de 1 000 jours dans la bande de Gaza. 

Ces mots seront envoyés par texto sur les téléphones de chaque membre du gouvernement. Eran Gefan, responsable de la campagne en question, a inventé une police d'écriture afin d'imiter l'écriture de Shalit. Le groupe de soutien a également travaillé à partir d'un enregistrement utilisant la voix de Shalit par simulation informatique. Il a été réalisé à partir de la cassette envoyée à sa famille, un an après son enlèvement. "Nous avons reconstitué les pleurs de Guilad et ce que nous croyons qu'il nous dirait s'il le pouvait", a expliqué Gefan lors d'une conférence de presse à Tel-Aviv. "Nous apportons la voix de Guilad et son plaidoyer au public.

Les familles en Israël recevront une lettre qu'il a écrite et elles entendront ses pleurs." Il a, en outre, expliqué que le groupe de soutien compte intensifier ses activités dans l'espoir que le Premier ministre, Ehoud Olmert, trouve le moyen de libérer Shalit avant la fin de son mandat dans quelques semaines. Le groupe terroriste exige la libération de 1 400 prisonniers en échange de Shalit, y compris ceux impliqués dans des attentats terroristes. Israël conditionne l'ouverture des points de contrôle de Gaza à la libération du jeune soldat. Noam et Aviva Shalit, les parents de Guilad, qui vivent à Mitzpe Hila en Haute Galilée se rendent à Jérusalem, dès dimanche matin, pour manifester devant la résidence d'Olmert.

Des proches de victimes d'attentats terroristes, notamment ceux qui ont perdu leurs enfants dans un bus visé par un attentat à la bombe en mars 2003, prévoient pour leur part de se rassembler dans une autre tente pour demander à Olmert de ne relâcher aucun terroriste impliqué dans des attaques ayant causé la mort d'Israéliens. Ils prévoient d'exhiber les photos de 180 victimes tuées par des terroristes libérer lors d'accords passés.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gaëtan Bazire - dans GE Normandie
commenter cet article

commentaires