Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Twitter + Instagram

Je ne suis pas sur Facebook. 

Je suis que sur Twitter et Instagram.

Recherche

Gaëtan BAZIRE
255367 3845382366394 1781904245 n-

Élu de Louviers en charge des personnes en situation

de handicap, membre du C.C.A.S, du S.I.C.L.E,

du Conseil des aînés, du Conseil de la vie sociale, ...

 

Twitter :  

@GaetanBazire

@UnioncitoyenneL

Facebook : 

Union citoyenne de Louviers

Louviers Alternative

Instagram : 

bazireofficiel

 

 

20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 10:22

LOUVIERS. Les musiciens ne devraient plus payer le même tarif s'ils habitent la commune ou s'ils viennent d'ailleurs.

 

C'est une simple délibération sur une subvention pour « l'aide aux pratiques culturelles accordée à l'Amicale des employés communaux de Louviers » qui a lancé le débat. Les agents communaux ne seraient pas les seuls à être « privilégiés ». Jusqu'à présent, un Lovérien et un habitant d'une autre commune paient le même prix à l'école de musique. « Trouvez-vous normal que les impôts des Lovériens servent à payer une partie du tarif de personnes qui n'habitent pas la commune et donc qui n'y paient pas d'impôts ? », questionne Franck Martin.


Selon ses calculs, le prix de revient d'un élève musicien est de 1 000 €. Quand celui-ci paie l'année 450 €, la ville lui fait donc un cadeau de 550 €. « Nous avons fait de Louviers la première ville culturelle du département, estime le maire. Mais aujourd'hui nous ne pouvons plus nous permettre ces cadeaux. Trouvez-vous normal que les pauvres paient pour les riches ? »


Des locaux qui divisent


Sophie Ozanne (NPA) estime, pour sa part, que la culture pour tous passe par ce geste et qu'une nette augmentation des tarifs risquerait de vider l'école de musique. « Ce serait dommage de faire fuir les élèves alors qu'elle rayonne dans toute la région et qu'elle aura de beaux locaux ! »


Des locaux, qui justement ne sont pas du goût de tous. Alors que les élus avaient à approuver le choix des entreprises sélectionnées, la droite, avec Benoît Veyrat et Olivier Aubert en tête, estime que le cloître des Pénitents n'est pas un lieu approprié pour une école de musique. « Pour être fonctionnelle pourquoi ne pas l'installer dans la halle Wonder ? », suggère Benoît Veyrat. « Parce que la Ville n'a pas les moyens de restaurer deux lieux historiques, rétorque le maire. Le cloître des Pénitents menace ruine et le projet de l'école de musique nous permet de le sauvegarder. »


Un argument qui n'a pas empêché la droite de voter contre. A gauche, les trois élus socialistes se sont abstenus, critiquant les estimations de coût bien trop élevées.

 

Source : Paris Normandie

 

*

*           *

 

Pour la réalisation globale de son projet, la municipalité de Louviers a lancé 15 appels d’offres. Résultat : 9 se sont révélés infructueux, faute d’entreprises candidates. Surtout, la coûteuse bulle de verre (690 000 €) n’a pas trouvé preneur.

 

« Votre façade bulle de verre, personne ne veut la faire » a souligné Benoît Veyrat qui a demandé à la municipalité de redéfinir un projet normal, en adéquation tant avec les capacités budgétaires de la ville (le coût total de l’opération s’élève à près de 5 millions d’euros) qu’avec les besoins de l’école de musique.

 

Pour « L’Union pour Louviers », « construire oui, mais de façon pharaonique

Partager cet article

Repost 0
Published by Yoann Gontier - dans Vie municipale de Louviers
commenter cet article

commentaires