Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Twitter + Instagram

Je ne suis pas sur Facebook. 

Je suis que sur Twitter et Instagram.

Recherche

Gaëtan BAZIRE
255367 3845382366394 1781904245 n-

Élu de Louviers en charge des personnes en situation

de handicap, membre du C.C.A.S, du S.I.C.L.E,

du Conseil des aînés, du Conseil de la vie sociale, ...

 

Twitter :  

@GaetanBazire

@UnioncitoyenneL

Facebook : 

Union citoyenne de Louviers

Louviers Alternative

Instagram : 

bazireofficiel

 

 

15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 15:24

Les cinquante-trois élus de la mairie de Poitiers (PS), toutes tendances politiques confondues, ont choisi de se mobiliser contre le sida, en prêtant leur visage et leur nom à la campagne d'affichage "si j'étais séropositif", a-t-on appris lundi auprès de la mairie.


Sur chacune des affiches, conçues avec l'association Aides, on voit le portait d'un élu poitevin sur fond noir avec écrit "auriez-vous voté pour moi si j'étais séropositif ?. C'est le sida qu'il faut exclure, pas les séropositifs".


Les affiches ont été installées samedi sur les panneaux d'affichage de la ville et ce pour deux semaines.

"C'est en sensibilisant le public avec des témoignages forts que les élus ont choisi de favoriser un changement des comportements à l'égard des malades", a déclaré la mairie.

En France, environ 150.000 personnes sont séropositives, 27.000 vivent avec le sida et 6.000 à 7.000 personnes découvrent chaque année leur séropositivité. Selon la dernière enquête de Sida Info Droit, près de 6 séropositifs sur 10 sont victimes de discriminations du fait de leur situation, selon la mairie de Poitiers.


Fin novembre, la ville de Rennes avait déjà participé à une opération du même type avec Aides, avec des portraits sur fond noir du maire de Rennes Daniel Delaveau (PS) et de restaurateurs ou commerçants rennais interpellant la population: "et si j'étais séropositif, aurais-je été élu maire?" ou "mangeriez-vous chez moi?".

Partager cet article

Repost 0
Published by Gaëtan Bazire - dans GE National
commenter cet article

commentaires