Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Twitter + Instagram

Je ne suis pas sur Facebook. 

Je suis que sur Twitter et Instagram.

Recherche

Gaëtan BAZIRE
255367 3845382366394 1781904245 n-

Élu de Louviers en charge des personnes en situation

de handicap, membre du C.C.A.S, du S.I.C.L.E,

du Conseil des aînés, du Conseil de la vie sociale, ...

 

Twitter :  

@GaetanBazire

@UnioncitoyenneL

Facebook : 

Union citoyenne de Louviers

Louviers Alternative

Instagram : 

bazireofficiel

 

 

13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 10:06
Sur la question des OGM, les positions des "pro" et des "anti" ont toujours été particulièrement tranchées. Les réactions qui ont suivi l'avis de l'Afssa - qui conclut à l'innocuité du maïs transgénique Mon 810 de la firme Monsanto, dont la culture est interdite en France -, rendu public jeudi, ne font pas exception à la règle.

"Cet avis arrive à point nommé pour le gouvernement français, qui va se retrouver dans quelques jours devant la Commission européenne qui, fort de cet avis, pourra demander la levée de la clause de sauvegarde", assure le député Verts Noël Mamère, qui dénonce un avis basé "sur des études faites par les semenciers eux-mêmes". José Bové pointe, lui, un "coup de force à travers l'Afssa du lobby pro-OGM" et l'ancienne ministre de l'Environnement Corinne Lepage fustige des "soi-disant rapports de l'Afssa" qui apparaîtront "dans l'histoire comme des rapports des années Tchernobyl niant une contamination de la France".

Du côté des pro-OGM, l'avis de l'Afssa apparaît comme une confirmation des études qui l'ont précédé. "Les conclusions, en France ou dans le monde, vont toujours et encore dans le même sens, insiste la multinationale spécialisée dans les biotechnologies Monsanto. Les variétés de maïs contenant Mon 810 sont sûres pour le consommateur et l'environnement". Pour Philippe Gracien, porte-parole des professionnels des semences et de la protection des plantes, "il n'y a aucune raison scientifiquement fondée de les interdire". Dénonçant le "manque de transparence du gouvernement", le sénateur UMP Christian Demuynck a déploré que "notre pays dispose des meilleurs chercheurs du monde", alors qu'il "se retrouve exclu de la compétition mondiale sur les biotechnologies".

Pour le gouvernement, l'avis n'aurait rien à voir avec la question de la suspension de la culture du Mon 810. "L'Afssa se prononce sur un sujet qui n'est pas celui de la clause de sauvegarde, donc cela ne remet pas en question la position de la France, considère la secrétaire d'État à l'Écologie Chantal Jouanno. C'est comme si on se basait sur l'avis d'un dentiste pour soigner une fracture du bras." "Nous n'avons pas, cette année, autorisé les cultures d'OGM pesticides car il y a un risque de dissémination dans la nature, rappelle le ministre de l'Agriculture Michel Barnier. Cette question, nous l'avons posée au niveau européen, de manière précise et rigoureuse pour avoir de meilleures réponses que par le passé."
François Fillon fait le même raisonnement : "La France maintient la suspension en attendant une décision de la Commission (européenne), qu'elle respectera." Verdict : lundi prochain.

Source : Le point

Partager cet article

Repost 0
Published by Florence Breton - dans GE National
commenter cet article

commentaires