Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Twitter + Instagram

Je ne suis pas sur Facebook. 

Je suis que sur Twitter et Instagram.

Recherche

Gaëtan BAZIRE
255367 3845382366394 1781904245 n-

Élu de Louviers en charge des personnes en situation

de handicap, membre du C.C.A.S, du S.I.C.L.E,

du Conseil des aînés, du Conseil de la vie sociale, ...

 

Twitter :  

@GaetanBazire

@UnioncitoyenneL

Facebook : 

Union citoyenne de Louviers

Louviers Alternative

Instagram : 

bazireofficiel

 

 

30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 18:28

Oui à Duhamel, mais sans étiquette Seveso. C'est ce que martèlent les industriels installés dans la zone des Champs-Chouettes de Saint-Aubin-sur-Gaillon depuis que le commissaire enquêteur a rendu un avis favorable à l'implantation de l'entreprise de logistique. Avis favorable certes ! Mais « sous condition que la quantité de substances ou préparations dangereuses pour l'environnement, présente dans l'entrepôt, se situe sous le seuil bas Seveso ».

 

Une précision qui n'a pas suffi à rassurer et à désamorcer la polémique qui fait rage depuis plusieurs semaines.
« Mes clients s'inscrivent dans une démarche de développement durable et s'ils savent qu'une entreprise Seveso s'implante près de la nôtre, ils ne l'accepteront pas, argue William Mériel, PDG de Diffusion Plus et Data One. Ils nous obligeront à partir et nous nous replierons sur notre site d'Aix-en-Provence. J'étais le premier aux Champs-Couettes et je trouve immoral de devoir partir. On invoque la création de quinze emplois et on en laisserait partir cent cinquante. »


Chez Alland et Robert, qui fabrique des gommes et résines naturelles, la vigilance est de mise. « Si l'avis du préfet était favorable au classement Seveso, nous engagerions une procédure au tribunal administratif. L'implantation d'une entreprise de ce type sur ce site est illogique. Nos clients, des grands groupes agroalimentaires comme Nestlé ou Coca-Cola sont très sensibles à la sécurité. Ils n'accepteraient pas un tel environnement », explique Patrice Valleye, directeur des unités de Saint-Aubin et de Port-Mort.


« En cas d'incident sur un site Seveso, une procédure est déclenchée : périmètre de sécurité, évacuation…, énumère Denis Laville, chef du département « Viabilité » à la Société des autoroutes Paris-Normandie. Tous nos services d'intervention, pour le tronçon de l'A13 entre Mantes et Criquebeuf, sont concentrés à côté des Champs-Chouettes. En cas d'incident, ils seraient neutralisés. Nous n'aurions plus aucun moyen de transmission. »


Tout le monde est donc d'accord pour que, si Duhamel s'installe, il révise à la baisse les quantités stockées afin de passer en deça du seuil Seveso.

Une démarche que l'industriel annonçait avoir engagée, début juillet. Reste à attendre l'avis du préfet qui devrait être communiqué dans les trois mois.

Paris Normandie du 30/07/2008
Frederique Thullier
« Nos clients n'accepteront pas la proximité d'un site Seveso »
http://www.paris-normandie.fr/index.php/cms/13/article/31080/

Partager cet article

Repost 0

commentaires