Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Twitter + Instagram

Je ne suis pas sur Facebook. 

Je suis que sur Twitter et Instagram.

Recherche

Gaëtan BAZIRE
255367 3845382366394 1781904245 n-

Élu de Louviers en charge des personnes en situation

de handicap, membre du C.C.A.S, du S.I.C.L.E,

du Conseil des aînés, du Conseil de la vie sociale, ...

 

Twitter :  

@GaetanBazire

@UnioncitoyenneL

Facebook : 

Union citoyenne de Louviers

Louviers Alternative

Instagram : 

bazireofficiel

 

 

24 juillet 2008 4 24 /07 /juillet /2008 23:16

De nouvelles fuites de radioactivité ont été constatées à la centrale du Tricastin contaminant une centaine d’employés et augmentant l’inquiétude des riverains.

 

On ne peut pas jouer continuellement avec les peurs des populations vis-à-vis de la filière nucléaire. Ces peurs sont légitimes puisque la radioactivité, contrairement aux marées noires d’hydrocarbures, ne sont pas décelables par le public mais soumises au bon vouloir des spécialistes. Il est donc fondamental que les citoyens puissent faire une totale confiance à ces spécialistes. Or, tel n’est pas le cas.

 

Cette confiance, qui n’a jamais été totale, a été largement entamée lors de l’accident de Thernobyl par les déclarations des responsables français

 

Comment est-on passé, en France, d’une industrie compétente et compétitive à une industrie qui accumule les incidents nucléaires et les bavures médiatiques? Voilà la vraie question.

 

A cela deux réponses :

 

- La privatisation partielle d’une grande partie de l’activité à des filiales qui n’ont pas la culture du risque nucléaire. L’abandon du service public dans ce type d’industrie est toujours dangereux.

 

- L’étatisation de la surveillance nucléaire. Quelle confiance peut-on accorder à une Agence de Sureté Nucléaire dont les membres sont nommés par le Président de la République et qui donnent systématiquement raison aux opérateurs des centrales nucléaires contre les détracteurs ? Ferait-on confiance à des juges qui donneraient toujours raison aux mêmes plaignants? L’Etat ne peut être à la fois « juge et partie » dans la surveillance nucléaire. Pourquoi les experts français, si recherchés et écoutés à l’extérieur, sont ils suspects dans leur propre pays ?

 

La confiance ne sera restaurée que lorsque les citoyens pourront sans inquiétude ni défiance, écouter les communiqués des experts. Pour cela, il faut que ces derniers dépendent d’un organisme international et non d’une commission d’experts nommés par les responsables politiques français. Au moment où l’on apprend que l’énergie fossile va disparaître et que les énergies renouvelables (en particulier les agrocarburants) seront limitées, il est dangereux de couler toute une filière énergétique (comprenant aussi ITER) par manque de courage politique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Génération Ecologie Normandie - dans GE National
commenter cet article

commentaires